Composition corporelle

Chez un adulte, l’eau représente 60-65% du poids du corps. C’est 75% chez un nouveau né. L’eau est en constant renouvellement dans l’organisme.

Quotidiennement, nous éliminons

  • entre 1 L et 1,5 L par les urines,
  • environ 100 ml par les selles,
  • 800 ml par les pertes insensibles -> transpiration, perspiration et respiration.

Pour couvrir nos besoins quotidiens

  • entre 1 L et 1,5 L par l’eau de boisson (du robinet, de source, minérale, gazeuse, thé, tisane, café, bouillon de légumes),
  • environ 300 ml est de l’eau endogène (eau produite dans notre organisme au cours des différents métabolismes),
  • l’eau de constitution des aliments apportent le reste (légumes et fruits  85-90% – laitages 85% – viande 70% – féculents cuits 2,5 fois leur poids en eau)

Le besoin en eau varie

-> L’âge, la température extérieure, l’activité physique.
La sensation de soif est le signal physiologique du besoin en eau. Cependant, l’idéal est de s’hydrater avant que n’apparaisse ce signal car cette sensation arrive tardivement.

Les pertes exceptionnelles

C’est-à-dire supérieures aux pertes quotidiennes habituelles. Elles supposent donc des apports supplémentaires.
-> les vomissements,
-> les diarrhées,
-> la fièvre. Chaque degré de température au-dessus de 37°C nécessite un apporte supplémentaire de 200 à 300 ml d’eau.

Les eaux de boisson

Nous avons donc plusieurs possibilités :
  • l’eau du robinet, fiable et qui obéit à une réglementation,
  • les eaux de source,
  • les eaux minérales, dont la composition leur confère des propriétés favorables à la santé
    -> richesse en magnésium : effets laxatifs
    -> richesse en bicarbonates : alcalinisant
    -> faiblement minéralisées
  • les eaux pétillantes. Dans ce cas, on veille à ce que la teneur en sodium (Na+) ne dépasse pas 170 mg / L. Au-delà, on considère l’eau trop salée.
Les eaux aromatisées sont exclues de la catégories des eaux de boisson car beaucoup trop sucrées. Elles resteront à ce titre, occasionnelles (par opposition à quotidiennes), pour ceux qui en consomment, et en quantité limitée sur une journée.
 
Alors, choisissez celle(s) qui vous convient en terme de coût, de goût ou alternez les.
Ayez toujours un verre d’eau rempli ou une bouteille, gourde à portée de main, buvez par gorgée très régulièrement, plutôt que de vous forcer à boire le verre entier.
Sachez que l’organisme peut absorber au maximum 1 L / heure.
La température optimale de l’eau se situe entre 10 et 15°C.
D’autres façons de vous hydratez : le café, le thé, les infusions, ou encore les bouillons de légumes.
 
mylene-chauveau-dieteticienne-enseignante-activite-physique-adaptee-sante-domicile-vannes-morbihan-bretagne-hydratation-eau
nec felis Phasellus libero fringilla eleifend ipsum Aliquam