Petite histoire…

Il s’agit d’un arbre originaire d’Amérique du Sud, pouvant mesurer jusqu’à 30 mètres et surnommé arbre de vie ou arbre sacré chez les Incas. Découvert par les amérindiens Kallawayas, guérisseurs itinérants Incas, le lapacho était utilisé pour ses multiples vertus thérapeutiques, hygiéniques et nutritives.

Il est aussi appelé Pau d’Arco car son bois servait à la fabrication d’arcs, Pau d’Arco signifiant arc de chasse.

Composition

Calcium, fer, magnésium, phosphore, zinc, chrome, silicium, manganèse, cuivre, potassium, sodium, cobalt, bore, argent, or, strontium, baryum, nickel, …

Mais aussi tanins, flavonoïdes quinones, et coumarines.

Vertus

Grâce à cette richesse en sels minéraux et oligo-éléments, les propriétés du lapacho sont multiples :

  • antifongique
  • antiviral
  • antibiotique
  • antiseptique
  • antalgique
  • anti-inflammatoire

A l’heure actuelle, des études sont en cours aux Etats-Unis et au Brésil quant aux propriétés « anticancéreuses » du lapacho.

Précaution

En cas d’ingestion de quantités trop importantes, le lapacho est susceptible d’entraîner nausées et vomissements.

De plus, en raison de son impact sur la fluidité sanguine, il est contre indiqué pour les personnes souffrant d’hémophilie ou sous anticoagulants, la coumarine ayant des propriétés anticoagulantes.

Utilisation

mylene-chauveau-dieteticienne-enseignante-activites-physiques-adaptees-sante-publication-ecorce-lapacho- infusion

La partie utilisée pour les infusions est l’écorce interne de l’arbre, aussi appelée aubier.

1 cuillère à café pour une tasse, dans une eau chauffée à 95° C. environ et un temps d’infusion de 15 minutes.

Sans théine, le lapacho peut se déguster aussi bien chaud que froid.

* Les éléments que je vous donne sont uniquement à titre informatif et ne se substituent en aucun cas à un avis médical. Seul un professionnel de santé est en mesure d’évaluer votre état de santé et d’établir un diagnostic approprié.

nunc ut fringilla ut diam risus id, dolor id massa elit. et,